• image
  • image
  • image
  • image

L'élève réfugié

Résilience scolaire

ResilienceScolaire

ResilienceScolaireLorsqu’un enfant poursuit « normalement » sa scolarité alors qu’on le croit condamné à l’échec en raison des difficultés qui l’accablent, on parle de résilience scolaire.

Plusieurs facteurs peuvent expliquer la réussite scolaire d’enfants immigrants ou réfugiés. Tout intervenant scolaire est invité à prendre en compte les forces et les ressources d’une personne plutôt qu’à se centrer sur ses troubles ou ses pathologies.

Les principales caractéristiques des élèves qui peuvent faire preuve de résilience sont :

  • son attachement à la famille (sentiment d’appartenance à un clan).
  • la qualité des interactions familiales (incluant des structures familiales élargies).
  • sa capacité d’action et d’adaptation.
  • ses qualités d’esprit (maitrise de soi, motivation, etc.).
  • son attachement à son univers scolaire.

Une étude de 2011 souligne la grande résilience des jeunes réfugiés et reconnait que la majorité de ceux-ci ne développent pas un trouble de stress post-traumatique (TSPT), même quand ils ont vécu des expériences potentiellement traumatisantes.

Le schéma « Projet migratoire » (Thibault, 2012) illustre bien la conjoncture qui mène un élève réfugié vers la résilience et l’inclusion dans son pays d’accueil. En identifiant les facteurs de protection, mais aussi, les facteurs de fragilisation qui constituent des obstacles à surmonter pour l’enfant, le milieu scolaire peut appuyer chacun dans son cheminement scolaire. Le partenariat école-foyer-communauté devient d’autant plus important pour favoriser le développement global de l’élève en créant un réseau d’entraide formel et informel.

ProjetMigratoire

Source : Conjonctures et pratiques associées à l’inclusion et la réussite scolaire des élèves réfugiés : conceptions de directions d’école élémentaire de langue française en Ontario (Thibault, 2012).


Ressources complémentaires

Pour en apprendre davantage sur la résilience scolaire des apprenants réfugiés, cliquez ICI.