• image
  • image
  • image
  • image

L'élève réfugié

Facteurs d’inclusion

FacteursInclusion

FacteursInclusionLe quotidien des jeunes immigrants réfugiés est rempli de défis : l’adaptation au pays d’accueil, réussite scolaire et l’amorce ou la poursuite de leurs études aussitôt qu’ils arrivent dans leur société d’accueil (Belzil, 1999).

Au cours de leur processus d’adaptation, divers changements d’ordre cognitif et émotif peuvent survenir chez les jeunes immigrants : choc des cultures, manque d’expérience quant aux normes et aux pratiques culturelles canadiennes, rupture avec leur langue maternelle, leur culture, leur communauté ou même leur famille, manque de modèles et de mentors, solitude, etc. (Van Ngo et Schleifer, 2005). Pour aller plus loin sur le sujet, lire les sections Résilience scolaire et Adaptations à la vie scolaire.

Selon l’âge auquel ils arrivent dans la société d’accueil, leur statut (d'immigrant ou de réfugié) ou leur niveau de connaissance de la langue, l’adaptation sera plus ou moins longue ou difficile. Des études démontrent que les jeunes qui arrivent à l’adolescence ont tendance à s’adapter plus facilement sur le plan social comparativement à ceux qui arrivent plus jeunes.

Six grands facteurs favorables (Thibault, 2012) à l’inclusion et à la réussite scolaire des élèves réfugiés influencent les pratiques pertinentes à la clientèle en milieu minoritaire francophone :

  • L’accueil
  • L’évaluation diagnostique de l’élève
  • Le suivi de l’élève
  • L’engagement des parents
  • Le partenariat avec la communauté
  • Les moyens d’expression (de l’élève réfugié).

La prise en compte de ses facteurs permet à l’élève, à la famille, à l’école et à la communauté d’évoluer dans un cadre accueillant, sécurisant et inclusif.

Pour des pratiques pertinentes aux six facteurs d’inclusion, cliquez ICI.

Pour des pistes supplémentaires pour la direction d’école (en lien avec les six facteurs d’inclusion), cliquez ICI.

Pour des suggestions visant la mise en place d’un service d’accueil, cliquez ICI.

Pour des suggestions de mesures à mettre en place pour favoriser la réussite et l’inclusion de l’élève réfugié en situation de grand retard scolaire au sein de son école et de son milieu, cliquez ICI.

Pour des pistes et solutions pour la consolidation de mesures d'accueil et de développement des compétences interculturelles, cliquez ICI et ICI.

Pour un document qui permet d'identifier les acquis de l'élève en situation de grand retard scolaire et faire le suivi, cliquez ICI.

Remarque : Ce document conçu pour les élèves allophones du Québec peut être utilisé tel quel ou être adapté au contexte franco-albertain.

Pour une vision de l’éducation inclusive en Alberta, cliquez ICI.